Le chateau de Lormoy  

Cardiologie

spacer

> Hypertension artérielle

Le rôle néfaste de la pression artérielle diastolique (PAD) a été le premier mis en exergue, mais l’on sait aujourd’hui que c’est la pression artérielle systolique (PAS) qui a la signification pronostique la plus forte.

Plus récemment le rôle particulièrement délétère de la pression pulsée (ou pression différentielle = PAS - PAD) a été mis en évidence : son augmentation traduit une altération de la compliance (ou fonction d’amortissement) des gros vaisseaux.

Les objectifs tensionnels proposés sont les suivants (ANAES 2000):

 Chez l'adulte Moyen :  PAS/PAD < 140/90 mm Hg
 Chez le sujet âgé avec HTA systolique isolée :  PAS < 150 mm Hg
 Chez le diabétique de type 2 :  PAS/PAD < 140/80 mm Hg
 Chez l’insuffisant rénal :           * sans protéinurie  PAS/PAD < 130/85 mm Hg
                                                        * avec protéinurie  PAS/PAD < 125/75 mm Hg

 

Dernière mise à jour le 31/07/2006

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices