Cardiologie

spacer

> Activité physique

En prévention primaire, la pratique régulière d’une activité physique d’endurance peut être légitimement recommandée ; elle serait susceptible de réduire le risque d’infarctus de 35 à 55%.

L’équivalent de 20 minutes d’exercice trois fois par semaine est préconisé.

De même, en post-infarctus, un programme de réadaptation cardiovasculaire doit être proposé chaque fois que possible, dans le respect des modalités proposées par la Société Française de Cardiologie.

En pratique, marcher ou faire du vélo plutôt que prendre la voiture ou le bus, descendre un arrêt de bus avant sa destination, prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur ou l’escalator, …

 

Dernière mise à jour le 31/07/2006

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices