Le chateau de Lormoy  

Cardiologie

spacer

> Sédentarité

La sédentarité multiplie par 1.9 le risque de décès d’origine coronarienne, par rapport à une population active, après ajustement sur les autres facteurs de risque.

De même, dans les suites d’un infarctus du myocarde, l’absence d’activité physique est associée à une plus forte mortalité totale et coronaire, par rapport aux patients qui bénéficient d’une réadaptation cardiovasculaire.

L’exercice physique régulier s’accompagne d’une diminution de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle, contribuant ainsi à diminuer les besoins myocardiques en oxygène. L’effort physique aide à perdre du poids, à diminuer les triglycérides, à augmenter le HDL-cholestérol.

 

Dernière mise à jour le 31/07/2006

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices