Cardiologie

spacer

> Traitements hormonaux

Le risque vasculaire des contraceptifs oraux (CO) a été diminué de façon importante depuis que les doses d’estrogènes ont été diminuées à 30 mcg/j ;

Actuellement, on considère que :

  • le risque relatif d’accidents thromboemboliques veineux est maximal au cours de la 1ère année, pour se stabiliser aux alentours de 2 à partir de la 2ème année ; il est majoré en cas d’anomalies associées de l’hémostase, mais peu influencé par le tabac.
  • le risque relatif d’infarctus du myocarde n’est augmenté que très modérément, mais devient significatif ( > 4) en cas d’intoxication tabagique associée (> 15 cigarettes /j), plus particulièrement après 35 ans ; le risque propre du tabac est multiplié par 10 par les CO.
  • le risque relatif d’accident vasculaire cérébral reste significatif avec les CO récents (de l’ordre de 1.5) et est multiplié au moins par 3 en cas de tabagisme ou d’HTA associés.

 

Dernière mise à jour le 31/07/2006

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices